Échange non marchand

Permaculture

Peter Ash 2015
samedi 27 février 2016 par Échange non marchand

PROJETS EN PERMACULTURE DE PETER POUR LE PB : SEPT 2015

Cher Nicolas et Jacques,
Je commence cet e-mail le lundi 21 septembre. Je souhaite vous donner les dernières nouvelles et parler un peu plus de mes réflexions sur les progrès ici au Paradis Bleu.
Comme le travail a été un peu ralenti à cause du manque de brouettes pour déplacer la terre, ma maladie qui m’a coûté quelques jours, et la pénurie de main-d’œuvre salariée, j’ai dû prendre quelques décisions concernant ce que nous pouvions accomplir lors de mon séjour ici.
Ma plus importante décision fût de choisir comment utiliser mon temps ici de la meilleure manière possible. J’ai décidé qu’il était plus important d’utiliser mon temps à enseigner aux hommes, surtout aux collégiens, plutôt que d’essayer de terminer la cartographie. Je vais avoir une petite carte (s) de certains domaines clés que je vais laisser avec Méline. Je vais aussi laisser des instructions sur la meilleure façon de poursuivre le travail.

Nous avons commencé à faire des choses que les hommes peuvent continuer après mon départ, notamment ce qui doit être fait avant les pluies.
Nous avons par exemple marqué et creusé de nombreux trous. Nous les avons préparé pour planter les arbres.
Plutôt que de planter les arbres maintenant et devoir les arroser, nous avons creusé les trous, prêts à recueillir la pluie.
Je passe donc 1 heure ou plus chaque après midi, quand il fait trop chaud, à enseigner aux hommes. ça marche très bien.
Les collégiens sont heureux et désireux d’apprendre. Une chose que Nous avons passé beaucoup de temps à discuter d’un "double-creux" dans le nouveau jardin potager.
Nous avons en fait construit deux gisements, et je leur ai expliqué chaque étape, pourquoi nous faisons de cette façon, comment cela crée un meilleur sol, et les effets à long terme : gagner du temps plus tard en utilisant beaucoup moins d’eau.
Autre chose importante : ma situation financière. Je voudrais vraiment vous aider à recueillir plus d’argent parce nous avons besoin ici de plusieurs améliorations et je souhaite être payé un peu plus pour honorer mes factures d’hôpital de l’été dernier.
Voici quelques points que nous devons prendre en considération pour le long terme :
Évaluations, commentaires et observations
Biogaz.

Le biogaz permettrait de créer des gaz de cuisine avec nos propres déchets organiques pour ensuite utiliser le surplus pour les jardins et les arbres comme engrais liquide.
Selon comment nous alimentons le digesteur de biogaz, il pourrait y avoir aussi des résidus solides. Les solides peuvent ensuite être donnés aux vers pour un cycle très complet de nutriments.
Retour sur l’investissement.
Je crois que le jatropha qui pousse ici (souvent plantés le long des clôtures) sera adapté comme nourriture pour le digesteur.
Je pourrais vous expliquer tout cela quand vous venez en mai. Le biogaz est une excellente source d’énergie renouvelable et de nutriments pour les jardins.
Vent.
Il ya eu beaucoup de nouveaux développements dans la technologie éolienne. De nouveaux modèles sont maintenant disponibles, beaucoup plus petits et plus efficaces que les anciens modèles plus grands.

Nous aurons certainement besoin d’un moulin à vent pour les puits.
Nous avons également besoin de réservoirs de stockage d’eau au-dessus des jardins et des arbres. L’idéal serait de pomper l’eau jusqu’aux réservoirs de stockage sur chacun des deux sommets quand les pluies remplissent les puits.
En outre, ces nouvelles éoliennes peuvent être utilisées pour créer de l’électricité. Il existe de petites machines à vent qui pourrait être placé au-dessus de plusieurs des maisons, y compris la maison d’hôtes.
Lorsque j’enseignais la PDC en France le mois dernier j’ai pu étudier une partie de cette nouvelle technologie sur Internet. Je suis sûr que si vous vous renseigner sur ces nouvelles conceptions, vous pourrez décider de leur faisabilité.
Eau
J’ai apporté un compteur TDS avec moi pour vérifier la qualité de l’eau. Le TDS (total des solides dissous) nous renseigne sur la qualité de l’eau. Il ne nous ne détecte pas exactement la présence d’agents pathogènes dans l’eau, mais il nous renseigne sur la quantité de sels minéraux et autres dangers potentiels.
J’ai testé chaque puit et la qualité est très bonne. La pierre de sable qui est la base à près de 100% de la terre ici agit comme un filtre. Une lecture sur le compteur de 500 TDS ou plus signifie que l’eau est impropre à la consommation. Les deux puits ont montré deux lectures de 51 TDS ou moins. C’est excellent.
Cependant, je suis préoccupé par les emplacements des toilettes ici (sans compter les toilettes de la maison d’hôtes) qui sont juste à côté de l’écoulement naturel de l’eau. Cela pourrait polluer les puits à long terme. Il est important que nous en discutons avec Méline en mai. Tout nouveaux toilettes devraient être situées et préparés d’une manière telle qu’ils ne seront pas un danger pour l’approvisionnement en eau. Comme l’école se développe et davantage d’enfants viennent, nous devons être prudents.
Aussi, nous devons considérer les déchets humains comme une source précieuse de nutriments qui arrivent sur la propriété. Je comprends parfaitement le problème de tabous culturels, "faddy," autour de la question des toilettes à compostage. Cependant, il ya d’autres façons de construire des toilettes utilisant la filtration naturelle qui inclut l’utilisation de biochar, la biologie bénéfique, avec l’aide de certaines plantes comme le vétiver. Je peux vous montrer des plans de construction en mai. Une des possibilités est de passer les déchets humains à travers le digesteur de biogaz mélangé avec les excréments de zébu et autres déchets organiques. J’ai aussi des modèles pour les systèmes d’eaux usées des toilettes.
Biochar, Poêles à roquettes et cuisine sans fumée
Comme vous le savez, ils brûlent encore beaucoup de bois et n’utilisent pas les petits poêles à roquettes construits précédemment. Et c’est très enfumé parfois. Je pense à quelques nouveaux modèles qui seraient d’une grande utilité. Ils brûleraient beaucoup moins de bois pour créer une cuisine sans fumée et produire du noir de carbone (biochar) au lieu de la cendre. Le biochar peut ensuite être utilisé dans les jardins pour capturer et retenir les éléments nutritifs dans le sol, améliorer l’activité microbienne vitale aux plantes saines et améliorer la production globale. Nous pouvons facilement construire un poêle à roquettes / four biochar qui offrirait une cuisine sans fumée, le biochar pour les jardins et les toilettes. Je pense que nous pourrions facilement construire un poêle à trois brûleurs dans la cuisine et une cuisinière et four plus grand à l’extérieur pour les moments où Méline reçoit de la famille ici et si plus de gens sont intérressés pour y cuisiner...
Paradis Bleu - Zero déchets & zone sans plastique
Le Paradis Bleu doit être nettoyé. Nous devons commencer à recycler ici. PB attire déjà l’attention des gens de Befotaka et au-delà. PB doit devenir un exemple, un modèle pour la durabilité et un site de formation et de démonstration pour les autres qui souhaitent apprendre la permaculture.
Il doit y avoir un endroit où tous les déchets peut être amenés, séparés, mis en sac, et stockés jusqu’à ce qu’il puisse être vendus. Il existe des acheteurs pour la plupart de nos déchets recyclables. Le reste, comme les batteries, nous aurons besoin de construire un petit récipient de ciment, ou mieux encore, nous enterrerons les batteries et des lames de rasoir dans le plancher de la nouvelle salle de classe. Si c’est bien fait, les batteries seront complètement enfermées dans le ciment, profondément enfouies dans le sol ou dans la fondation et ne pollueront jamais le sol ou les puits. Pour ce faire, il devrait y avoir une ou deux petites parties du plancher qui sont un peu plus profondes où les batteries peuvent être complètement scellés dans du ciment. Cela devrait être une pratique continue : collecter et économiser les piles et d’autres matières toxiques comme les aérosols ou les contenants de produits chimiques et les enterrer dans les fondations en ciment et les planchers de toute nouvelle construction. En ce moment, la nouvelle école n’est pas terminée. Avant que le plancher soit fait, nous devons y sceller toutes les piles et d’autres matériaux dangereux que nous avons recueillies dans le ciment comme je l’ai décrit ci-dessus. L’autre partie la plus importante est la suivante : nous parlons d’abord à tous les adultes, les travailleurs et collégiens sur le concept zéro déchet pour Réduire, Réutiliser et Redonner un usage, Recycler (y compris le compost de déchets verts), puis Jeter de la meilleure façon possible. Si nous trions les différents types de plastiques, métal et verre séparées alors nous pouvons les stocker jusqu’à ce qu’il y en ait assez pour vendre. J’affirme pouvoir trouver des acheteurs. Une fois que nous aurons assez de matières plastiques séparées, il y aura un marché à exploiter.
Donc, nous avons besoin de parler à tout le monde et commencer à nettoyer le Paradis Bleu. Quand les gens viennent ici pour voir Meline - et maintenant il y en a beaucoup - cet endroit doit être propre ! Nous appelons cela "curb appeal" - c’est le moment où quelqu’un vient rendre visite et tout est propre et soigné ...tout le long du chemin pour arriver à la maison de Meline et la cuisine ! Tout le monde doit en prendre conscience. Tout le monde qui vient ici pour travailler ou enseigner ici, et tout le monde qui vit ici, doit être présenté à l’idée du Concept Zéro déchets. Nous les prévenons du danger de jeter les batteries, lames de rasoir, plastiques, etc. sur le sol. Ensuite, nous leur expliquons que nous sommes maintenant sur une politique zéro déchet. Il faut accrocher un sac et placer un signe partout où les gens traversent et construire une structure à l’ombre avec une table de tri avec des crochets pour accrocher des sacs et recueillir et tout séparer. Les enseignants ont besoin de savoir que le Paradis Bleu est maintenant sur un programme zéro déchet, avec la collecte et le recyclage de tous les déchets ! Les enseignants doivent l’inclure dans leur programme d’études, ce qui oeut être fait de manière amusante et facile. Mettons en place des signes et accrochons des sacs à déchets. Mettons des sacs dans chaque salle de classe. Il faut commencer quelque part, donc nous allons commencer maintenant.
Avec le temps, le Paradis Bleu deviendra un site de démonstration pour l’éducation et la permaculture. Cela se passe déjà, nous avons juste besoin d’être un bon exemple dès que quelqu’un vient sur la propriété.
Il serait bien aussi si vous pouviez apporter plus de filets pour les autres jardins. Cela fonctionne très bien. Quand je reviendrais d’Inde, j’amènerais des vers, des semences pour de nombreux légumes verts et des citrouilles et légumes à feuilles en particulier.


Linda a été d’une grande aide de nombreuses façons. Elle a besoin d’être reconnue et appréciée pour son temps passé ici. Elle m’a personnellement aidé au travail, avec les hommes et la traduction entre Méline et moi et tous les autres. Mishu, bien sûr, a beaucoup aidé à traduire au quotidien entre les hommes, les collégiens et moi. Mais cela s’ arrête là. Mishu est un jeune de 21 ans avec un téléphone. Linda m’a aidé au travail, à la collecte de bouses de zébu, à ramasser le plastique et les piles, m’aider à prendre des mesures, et plus encore. Elle travaille vraiment beaucoup plus que Mishu.
********* Monday 28th **************
Je suis arrivé à Tana et arrivé à l’hôtel. Un grand merci à Mishu pour cela.
Le temps est passé si vite. Nous n’avons presque pas dépensé d’argent - nous n’avons pas acheté d’outils ou presque pas de fournitures. Nous avons fait uniquement avec les ressources à portée de main, nous étions 4 (ou 5), avec Jimmy, les collégiens et 1 ou 2 autres travailleurs - mais nous accompli beaucoup de choses. J’ai marché, mesuré, pris et les coordonnées GPS partout dans la propriété, d’un coin à l’autre. J’ai identifié de nombreuses ressources et élaboré un plan de la fertilité des sols. J’ai également développer des modèles pour les futurs jardins et la production de cultures qui comprend la culture du riz dans le lit du ruisseau. J’ai créé un design pour les années à venir, y compris l’expansion future de l’école.
Dans ma conception, je prévois un élevage de vers, de lapins avec les poules, et la plupart des choses que je viens de mentionner. La régénération naturelle et la valorisation de la forêt sur le côté ouest de la propriété est importante pour un plan à long terme. La repousse les arbres qui sont déjà là est la première étape et j’ai passé du temps à l’enseigner. Les élagages créent un paillis pour les arbres fruitiers existants et pour les arbres et les plantes supplémentaires que je vais lister. Je finirais la cartographie quand je serais en Inde.
Je me réjouis de vous voir bientôt,
Peter


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 283 / 7964

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dernière Nouvelles - Projets   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License